Qu’est-ce que la Relance de la Dynamique Personnelle ?

Développée par Jean Ambrosi, la « relance de la dynamique personnelle » vise à rétablir  l’équilibre psychique de la personne en particulier lors de passages difficiles.

Elle repose sur les principes suivants :

La personne détient le savoir de son mieux être. Le praticien est là pour lui restituer ce savoir par la reformulation et l’interprétation des messages délivrés par le discours, les ressentis corporels, les rêves, les attitudes et comportements répétitifs. La démarche vise à rendre autonome la personne dans l’écoute et la réponse à ces messages.

Ce travail se pose dans le cadre des objectifs de changement de la personne et dans le respect de son rythme.

Fondée sur la recherche de l’autonomie et la responsabilisation de la personne dans le cadre de son désir de changement, la démarche est d’une durée relativement courte. Elle s’inscrit dans la catégorie des « thérapies dites courtes ».

Ni médecine, ni psychothérapie, cette pratique ne vise pas à soigner de graves troubles psychiques.

Elle vise à prendre en compte des besoins essentiels négligés par  la dimension cognitive et à restaurer un équilibre entre « l’essentiel » et le « cognitif ».

La réponse aux besoins emprunte une voie corporelle à base de mouvements issus des messages émanant de la personne accompagnée. Ces mouvements simples se pratiquent quotidiennement, ils évoluent au rythme des changements intervenus, de l’évolution des objectifs et des nouveaux messages psycho corporels.

 

Pour en savoir plus :

Quelques écrits de Jean Ambrosi :

LA MEDIATION THERAPEUTIQUE. L’HARMATTAN. Paris. 2002.

TRANFERT ET RELATION DE SYMPATHIE. L’HARMATTAN. Paris. 2002.

LE DESIR DE CHANGEMENT. L’HARMATTAN. Paris. 2002.

LE MANIFESTE DE LA MEDIATION THERAPEUTIQUE. L’HARMATTAN. Paris. 2002.

LE COMPLEXE DE NARCISSE ; A LA RECHERCHE DU PLUS PROFOND OBJET PERDU.  L’HARMATTAN. Paris. 2005.

LA RELANCE DE LA DYNAMIQUE PERSONNELLE.  L’HARMATTAN. Paris. 2011.

Les différentes publications rapportées rendent compte du cheminement de Jean Ambrosi qui depuis la psychanalyse, l’enseignement universitaire, avec l’apport ponctuel et déterminant de la gestalt thérapie et de la neurophysiologie (théorie des trois cerveaux), balisé par une pratique privée et celle de consultant et superviseur en psychiatrie (1981-1991) … a abouti à la forme actuelle –et constamment en devenir- de la Relance de la dynamique personnelle.

Laisser un commentaire